Il arrive des moments où l'on ne peut plus se contenir devant le caractère tétu et la mentalité "je sais tout , je n'ai rien à apprendre de quiconque non américain"!

J'ai en ce moment à Paris deux amies américaines venues pour le festival international équestre qui se déroule à Caen. Passant 5 jours à Paris, ayant visité Versailles comme il se doit, je leur suggérais avec deux amies françaises de les emmener hier à Vaux le vicomte que personnellement je trouve être l'un des plus beaux châteaux français tant du point de vue architecturale que par la splendeur et l'intelligence de ses jardins dus au grand Le Notre.

Pour encore plus fasciner mes invités, on décida d'aller le soir pour profiter de la visite aux chandelles qui vous remet carrément dans l'atmosphère du 17e siècle et vous fait revivre en quelque sorte le fameux soir de 1661 qui fut fatal au pauvre Nicolas Fouquet.

A la tombée de la nuit, assis sur des chaises longues dans le théâtre de verdure où Molière créa pour le Roi et la cour, son petit chef d'oeuvre trop peu joué, "Les Fâcheux", sirotant un assez von champagne, les employés du lieu commençant à allumer les deux mille bougies,  tout à coup le dialogue suivant s'engagea entre l'une de mes américaines et moi:

Elle: je veux passer à la boutique.

Moi: On ira en sortant. Pas de problème.

Elle: maintenant

Moi: On ne peut pas c'est à la sortie en dehors du château

Elle: non on peut y aller et revenir

Moi:Non car alors tu devras repayer pour revenir

Elle: c'est pas vrai!

J'explosais alors, exaspéré par ce coté insupportable de quelqu'un qui vient dans un lieu pour la première alors que j'ai dû visiter les lieux au moins une dizaine de fois.

Moi: Claire, assez de la manie de tes compatriotes de vouloir tout savoir et donner des leçons aux autres! Exemple, vous vous êtes fait casser la gueule à Omaha beach par votre faute et à la Pointe du Hoc en particulier car vous avez sous-estimé la hauteur des falaises de 60m voire plus, rejetant sans doute les conseils donnés par les européens et vraisemblablement les renseignements de vos espions de la résistance. Dans le bocage normand de même et pour les mêmes raisons les allemands vous ont tiré comme des lapins du haut des arbres ou cachés dans les buissons où vous ne pouviez même pas voir les chars ennemis, vous avez pris une tannée au Vietnam , traités comme des vauriens en Irakl etc... Y en à ras le bol!

Je prenais ma coupe de champagne et la finissais d'un coup et me dirigeais en ruminant de rage vers le grand miroir carré chef d'oeuvre d'effet d'optique tandis qu'une courte averse se mettait à tomber ruinant l'effet du miroir carré dont Descartes expliqua le phènomène optique qu'y permet d'y voir se refléter le château situé à quelques six cents mètres de là!

C'est triste de devoir en arriver là mais pas assez de gens ne disent tout haut ce qu'ils pensent et en général utilisent les mauvais arguments à leur encontre. De notre coté nous ne sommes pas assez hospîtalier ce qui n'est pas leur cas et nous vaut à juste titre leurs reproches.

Nous utilisons les mauvais arguments du style de leur mettre sur le dos nos déboires économiques dont nous sommes les seuls et uniques responsables en élisant toujours à  la tête de l'Etat les spécialistes de la tchatche creuse et vide, totalement incompétents, n'ayant jamais mis les pieds dans une entreprise et surtout intéressés par les avantages financiers de la fonction dont ils usent et abusent à notre détriment bien entendu. Nous fûmes largement reponsables avec les Anglais de la montée du Nazisme et de la guerre qui s'ensuivit en particulier par notre esprit revanchard et l'humiliation économique du traité de Versailles qui mit à genoux l'économie Allemande amplifiée par la crise de 1929.

De chaque coté nous avons un comportement peu louable et il serait temps que cela change. Mais n'est-ce qu'un rêve du vieux bonhomme que je suis?...