Connaissez vous le major Geoffrey Barkas? Sans doute pas. Et pourtant vous connaissez parfaitement l'une des batailles de la seconde guerre mondiale à laquelle il participa sous les ordres du Maréchal Montgomery: El Alamein où l'armée de Rommel fut mise en pièces.

Qu'a donc de si particulier Barkas? Né à Jersey, après avoir participé à la première guerre mondiale et s'être distingué à la bataille de la Somme ce qui lui valut la military cross, Il s'intéressa au cinéma muet, il réalisa un certain nombre de films et eut entre autres dans ses équipes Anthony Asquith qui fut un des grands réalisateurs britanniques de l'immédiate après guerre.Mais la vie de réalisateur n'est pas de tout repos surtout pendant la dépression et il finit par rejoindre en 1937 le groupe Shell-Mex/BP et commença une carrière de camoufleur militaire sous la direction de Jack Beddington; ce dernier était en charge de la publicité chez Shell et en Avril 1940 fut nommé directeur du Ministère de l'information de Grande Bretagne. Beddington resta en poste jusqu'en 1946 et soutint une unité de production de films de propagande pendant la seconde guerre mondiale qui fit en dehors de documentaires quelques films de fictions dont certains sont visibles sur youtube.

Cette collaboration avec Beddington amena Barkas a jouer un rôle non négligeable dans les opérations de déceptions menées par les alliés tout au long du conflit lors des préparations des grandes opérations militaires où il fallait détourner l'attention des allemands vers des sites où devraient soit disant se dérouler les attaques. C'est ainsi qu'entre autres Montgomery fit appel à lui et son équipe pour faire croire aux Allemands que l'assaut ultime contre l'armée de Rommel se déroulerait au sud d'El Alamein et non au Nord.

Le récit exhaustif de cette incroyable mise en scène quasiment hollywoodienne fait parti d'un petit ouvrage que je vous recommande, disponible en livre de poche dans la collection nouveau monde,  sous le titre Stratagèmes signé par Jean Deuve. Malgré les situations dramatiques que sont les théâtres d'opérations on est non seulement fasciné par l'ingéniosité déployée pour tromper l'ennemi (ceci d'ailleurs est aussi valable coté Allemand qui ne se prive pas d'user des mêmes procédés), mais on est pris de crises de fou-rires devant la façon dont les mises en scènes sont réalisées; camions tournant en rond, figurants déquisés en soldats venant le jour faire leur scène et repartant la nuit, camions transformés en chars, etc...

La préparation de la bataille d'El Alamein vaut à elle seule la lecture de ce petit bouquin qui dévoile au public un aspect du conflit mondial peu connu en général par lui.

La photo ci-dessous montre la construction du faux pipeline long de 8kms pendant la préparation de l'assaut d'El Alamein, fait avec des jerrycan ecrasés, mis en évidence de jour pour que la Luftwaffe en reconnaissance les prenne pour des tuyaux vus du ciel puis le soir venu la tranchée qui devait recouvrir le pipeline était bouchée tandis que l'équipe de camouflage partait pour revenir le lendemain poursuivre le prolongement du pipeline ainsi que la mise en place des dépôts de carburant "bidons" (c'est le cas de le dire) etc...

WO201-2023_Operation_Bertram_dummy_vehicles_at_Diamond_dummy_pipeline_October_1942

Un livre à ne pas manquer.