Ce n'est pas une nouveauté nos chaines de télévision et tout particulièrement les nationales sont particulièrement engagées dans l'aide à la promotion de la culture, le ministre de la culture donne l'exemple puisque publiquement elle a déclaré fièrement récemment n'avoir pas ouvert un livre depuis deux ans! Bel exemple!

FR3 soucieux d'emboiter le pas et d'aider jeunes et moins jeunes à s'intruire inscrit cette semaine aux heures de grandes écoutes les deux programmes suivants:

Ce soir à 22h55 retransmission en différé pour la première fois depuis l'Opéra Garnier le superbe défilé du corps de ballet de l'institution, cérémonie aujourd'hui devenue quasi annuelle permettant de voir l'ensemble des 154 danseurs et 130 élèves de l'école de danse défiler sur la scène du Palais Garnier ouverte jusqu'à  son foyer de la danse, soit une perspective de 50m, sur la marche des Troyens à Carthage de Berlioz; sera donné ensuite une interview de Brigitte Lefèvre directrice de la danse de 1994 à 2014 et qui vient de prendre sa retraite après avoir permis de faire monter la troupe au  rang incontesté de première troupe mondiale bien au devant des Bolchoï ou Kirov ou troupes anglo-saxonnes. Enfin en troisième partie sera donné le ballet de Harald Lander "Etudes" très jolie chorégraphie sur le thème des cours de danse avec trois des grands danseurs étoiles de la troupe dont le magnifique Karl Paquette. Soit dit en passant la musique est de Czerny et non du chorégraphe comme semble le croire le rédacteur du programme du magazine de télévision; quand on ne connait pas une oeuvre on commence par se renseigner; de même   du site http://www.resmusica.com/ ferait bien aussi de revoir ses sources car le ballet n'a pas été co-chorégraphié par William Forsythe auquel le même soir l'opéra rendait hommage. Cela vaudrait mieux que de dire des sottises du style que ces ballets n'ont aucun intérèt car ne faisant pas appel à la virtuosité , je cite "Cette soirée Lander/Forsythe était donc censée nous prouver, à travers trois œuvres, que la technique académique est un alphabet à partir duquel toutes les formes d’écriture sont possibles, de la tradition classique (Lander) à la relecture contemporaine (Forsythe). De la pure démonstration, donc, autour de la notion de virtuosité. Malheureusement, la virtuosité n’a pas toujours été au rendez-vous de cette soirée. Non, madame quand on fait de la danse classique avant de faire de la viruosité on commence par apprendre le B-A-BA et croyez moi pour en avoir fait c'est loin d'être évident. Il ne s'agit pas ici de faire dans le style match de foot ou  Guinness Book of Records!

Cette virtuosité madame que vous mettez au dessus de tout, n'est que le résultat d'heures de travail harassantes réalisées chaque jour depuis celui de l'entrée à l'école de danse vers 8 ou 10 ans jusqu'à la fin d'une carrière à l'Opéra de Paris 30 ans plus tard. Ceci est le fruit de la ténacité d'une grande dame de la danse Madame Claude Bessy danseuse étoile et ancienne directrice de la danse, qui réussit à donner aux élèves un cadre digne de cette troupe et un enseignement pluridisciplinaire et qui aujourd'hui voit Elisabeth Platel avoir repris le flambeau. Vous devez faire partie de ces spectateurs qui applaudissent à tout rompre quitte à empêcher le danseur d'entendre l'orchestre pour poursuivre sa variation, pour un 32 fouetté ou autres performance, ne pouvant attendre une minute la fin d'un acte et le silence de l'orchestre, véritable parasites des salles de spectacles que vous êtes! Taisez-vous vous n'êtes pas qualifiée pour donner un avis justifié sur une profession et une discipline artistique qui vous est totalement étrangère!.

Il ne faut jamais avoir un instant fait ou assisté à un cours de danse pour écrire pareille bourde! Mais sans doute la dame préfère-t-elle voir des danseurs se rouler parterre, ce doit être ce qu'elle appelle virtuosité! Voilà ce qu'on écrit sur un site sensé s'occuper d'art et de musique!:

Mieux encore sera donnée la production du Capitole de Toulouse de la Favorite de Donizetti mercredi soir à 23h45!

Voilà ce qu'on appelle heures de grandes écoutes. Il est vrai que Commissaire Magellan est autrement plus intéressant pour éveiller des vocations, à moins que la directeur de la chaine se soit dit que Commissaire Magellan était le titre du célèbre navigateur! Tout est possible comme la chaine Brava qui croit que Sylvia est un opéra de Leo Delibes!!!!!!!!!

On est confondu devant pareille nullités et comportements frileux strictement dictés par l'audimat et le niveau culturel d'un pays qui sombre dans le pire délabrement et l'assistanat dans ce domaine, témoin ce message reçu d'une jeune fille qui n'est pas foutue d'écrire son prénom sans faute d'orthographe et me demande de l'aider à tracer un portrait d'Octavien personnage de la nouvelle de Théophile Gauthier "Arria Marcella"!