12 juillet 1885, Goncourt passe quelques jours de vacances avec les Daudet à Champrosay. Mme Daudet lit à l'auteur des extraits de son livre d' "Impressions" écrites au jour le jour. Goncourt dit: "...Elle excelle à peindre en toutes ses variétés ce type assez commun à Paris des femmes aux caresses de la parole, où l'on perçoit je ne sais quoi de malveillant dont ne peut se fâcher, en un mot ces femmes vraiment artistes pour introduire un filet de vinaigre dans leurs amabilités, et qui fait ressembler leurs compliments , à la sauce italienne appelée " acre dolce"..."!!!

N'est-ce pas là un bijou de l'art littéraire?