Chaque semaine je reçois le magazine TeleCacleSat qui me donne les programmes de la télévision; je le parcours en me focalisant éventuellement sur les chaines nationales, en général sans grand espoir devant l'inanité des programmes à l'image des livres de hall de gare, mais surtout sur Arte et les deux chaines de Mezzo. 

Je tombe ce matin sur la mention sur Mezzo Live HD, du défilé du corps de ballet de l'Opéra de Paris donné pour l'ouverture de la saison 2014-2015 en septembre dernier. Le journaliste dont la culture doit avoisiner moins l'infini écrit:

Défilé du  Ballet de l'opéra de Paris, Ballet de Clustine, Lander et Garnier (j'omets les prénoms en abrégé).

Bonté divine il n'est pas difficile de se renseigner pour savoir que:

1/Le défilé n'est pas un ballet et par conséquent ne risque pas durer le temps de l'émission soit 1h30

2/ C'est Serge Lifar qui après la guerre en revenant à l'Opéra eut l'idée de créer ce défilé d'environ 15 minutes qui permet de présenter au public l'ensemble de la troupe et de son école de danse sur la musique des Troyens à Carthage de Berlioz. Je crois me souvenir qu'une tentative fut faite avant la guerre mais je ne retrouve pas l'article de Wikipedia qui en parlait. Dans l'ordre d'ancienneté et de classes et de rang dans le corps de ballet, les danseurs parcourent les quelques 50m du plateau, du fond du Foyer de la danse jusqu'à la rampe, puis se placent pour former au final une superbe composition derrière les étoiles de la compagnie.

Au départ le défilé était donné lors de soirées de galas, grâce à Brigitte Lefèvre le défilé est donné au moins une fois par an à l'ouverture de la saison ou  pendant celle-ci. Fabuleux spectacle profondément émouvant déployant le talent d'une troupe de 275 danseurs et petits rats tout fiers de se montrer pour certains pour la première fois sur cet immense plateau que couronne l'illumination du foyer de la danse lorsque le dernier danseur étoile vient saluer le public. Il est unique au monde et les tentatives de certaines compagnies pour le copier en sont une bien pâle imitation.

Le prochain défilé en 2015-2016 comporte un changement notable qui démontre une fois de plus l'incompréhension de Monsieur Millepied de la troupe qu'il dirige et je dirai même un manque de sens musical; que vient foutre Tannhäuser de Wagner ici? Je suppose qu'il va utiliser la marche des pèlerins! Quelle sottise, quel non sens! Oh j'imagine l'excuse , la marche des Troyens n'est pas suffisamment longue et impose de reprendre son thème à plusieurs reprises. Et alors? Où est le problème? On a fait en sorte que l'orchestration ne choque pas. Elle a l'avantage d'avoir ce coté martial et solennel d'une troupe qui comme le dit Lifar " J'ai voulu faire la plus grande parade artistique de l'Opéra de Paris qui ressemblera aux grandes parades militaires sur la Place Rouge à Moscou " . Ce n'est pas un pélerinage, bon sang! Oui Monsieur Millepied, c'est une parade, cela demande une rigueur absolue de tous. Imaginez le trac de la petite fille de 10 ou 11 ans dévoilée par le projecteur qui l'éclaire et est étendue sur le seuil du Foyer qui se relève avec grâce et la première, commence à descendre cette scène dont la pente est d'environ 5% si ma mémoire ne me trompe pas, suivie par ses petites camarades et petis camarades de l'école, tous fiers et souriant d'être membres de la plus grande compagnie mondiale grâce justement à cette école qui les forme à toutes les disciplines de la danse et du théâtre tout en faisant en sorte qu'ils poursuivent leurs études jusqu'au baccalauréat. Tout peu arriver dans la vie d'un danseur, un accident stupide et votre carrière est finie et cela même quand on est à l'école. La possibilité d'une reconversion est indispensable et de plus cela donne une culture générale, enfin on peut l'espérer vu le délabrement des programmes avec la bande de ministres de l'éducation nationale qui s'est succédé depuis Mai 68!

Merci Claude Bessy, merci Elisabeth Platel directrice actuelle de l'Ecole qui reprit le flambeau de son illustre prédecesseur.

Alors messieurs les journalistes, un peu de respect, relisez-vous, documentez-vous et rappelez le cas échéant ce que l'on doit à ce grand danseur et chorégraphe que fût Serge LIfar dont on ferait bien de remonter tous les ballets plutôt que de nous assener des soit disant chorégraphies de gens se roulant sur le sol dans des postures totalement inesthétiques dans de très nombreux cas. Je me souviens de ce ballet Wind, Water and Sand de Mme Carlson où pendant je ne me souviens plus quelle durée interminable, on a réduit Noureev à verser du sable dans une coupe!!!! et ensuite à la vider. C'était du temps de Lieberman.

Quant à Monsieur Millepied respectez à la lettre la création d'un chorégraphe auquel vous n'atteignez pas à la cheville, j'ai vu l'autre soir votre Daphis et Chloé, quelle platitude! 

Et pour savourer encore une fois cette superbe parade allez ici.

https://vimeo.com/111366267