Si vous êtes amateur d'opéras, Rossini fait partie des incontournables avec ses 41 opéras sans parler des mélodies et autres oeuvres que le compositeur mis sur pied pour la plupart avant l'age de 37 ans date à laquelle il prit  "sa retraite" à Paris non loin de l'actuel Opéra Garnier, rue de la chaussée d'Antin.

La mecque ou le festival de Bayreuth rossinien ce trouve dans sa ville natale de Pesaro. Chaque année au mois d'aout depuis 1980 et pendant un peu plus de 15 jours se déroule le festival patroné par la maison Ricordi qui est l'éditeur des versions critiques, c'est à conformes aux originaux, des oeuvres du compositeurs.

Les plus grands noms de l'art lyrique viennent y chanter. Des créations ou recréations mémorables y furent données comme entre autres celle du Voyage à Reims dont la partition avait pratiquement disparu et que grace à Alberto Zedda grand spécialiste de l'oeuvre du maitre et au grand chef disparu Claudio Abbado on eut enfin la possibilité d'entendre et de voir dans son intégralité. En 1988 sauf erreur les Français eurent la chance inouie de pouvoir assister en direct de l'opéra de Vienne à l'une des plus incroyables représentations de l'oeuvre dirigée par Abbado avec le Philharmonique de Vienne et sur scène réunis ensemble, Caballé, Ramey, Meritt, Valentini-Terrani , Gasdia, Cuberli, Raimondi pour ne citer que les plus importants rôles de la partition qui exige un effectif vocal de haute volée. Pour une fois la télévision Française faisait dans la culture de haut niveau en donnant la représentation sur FR3 en direct.

En plus du Festival qui se déroule dans ses trois théâtres dont le ravissant Teatro Rossini, des concerts on lieu à midi à l'opéra et même au conservatoire de la ville, mais qui plus est l'on est dans l'une des régions les plus riches culturellement d'Italie, Les Marches avec des sites touristiques de tout premier plan tel la ville d'Urbino qui eut pour principal et célébrissime natif le peintre Rafaël dont on peut visiter la maison.

15 jours au festival, ce sont quinze jours de fêtes musicales avec des passionnés de musique, des mises en scène qui parfois peuvent créer des explosions de joie mais aussi de colère des spectateurs qui ne se privent pas de dire haut et fort ce qu'ils pensent et également un festival touristique et culturel dans la région.

Nombre des créations ont été portées au cd mais aussi au dvd et la plupart sont retransmises en direct par la RAI.

Pour l'exemple voici la Gaza Ladra (la pie voleuse) lors du festival 1989 dirigé par Gianluigi Gelmetti avec entre autres dans la distribution Samuel Ramey et Katia Ricciarelli. L'orchestre de la radio de Turin est dans la fosse et comme chaque ce sont les choristes de la philharmonie de Prague qui prêtent leur concours efficace aux représentations.