Depuis hier matin Paris devient un enfer en matière de circulation tous azimuts! Il ne s'agit pas ici de droit ou non à manifester mais de respect d'autrui  car ceux qui prônent la tolérance et le respect sont les premiers à enfreindre ce principe.

Ce weekend pour se rendre d'un bout de la capitale à un autre il faudra plus que de la patience, de l'obstination pour ne pas être sado-maso!

Hier tout le quartier de la Concorde jusqu'à la République s'est trouvé bloqué avec la Gaypride. La maire de Paris et les organisateurs totalement irresponsables ont-ils un instant pensé que des Parisiens pas seulement intra-muros mais aussi venant de banlieue soit n'ont pas d'autres moyens que de venir en voiture, soit veulent emprunter les bus pour circuler; en prime on a l'air d'oublier qu'en cette période de l'année la capitale regorge de touristes et que justement les quartiers concernés, principalement Tuileries-Concorde sont parmi les plus visités et que tout le monde n'a pas la forme pour circuler à pied par 34° à l'ombre!

Mme Hidalgo récidive aujourd'hui et met le paquet! Champs Elysées piétonisés et en prime Triathlon de Paris bloquant toute une partie du 16e de la place de l'Alma au bout de l'avenue de Versailles et ses environs voire plus, car la soit disant manifestation sportive de sportifs en chambre, se déroule aussi du coté de la Villette sauf erreur!

Mais le pire dans l'histoire est que le Ministre de l'intérieur n'a pas rappelé à la mairesse qu'aujourd'hui ont lieu le transfert des cendres des époux Veil au Panthéon, cérémonie autrement plus importante qu'une Gaypride ou une manifestation sportive ou que d'aller flaner aux Champs! Hommage plus que mérité à une femme qui elle était une femme respnsable de ses actes et ne passait pas sa vie à ne penser qu'au divertissement et à l'amusement, contrairement à Mme Hidalgo dont cela est la seule façon de pouvoir éventuellement avoir des voix pour se faire ré-élire au bout de son mandat!

Triste pays où on couvre de gloire des joueurs de foot qui ne savent rien faire d'autre à des émoluments exorbitants tandis que d'autres citoyens tentent vainement de redresser une nation dont la dette publique continue de grimper à des rythmes himalayens!

 Claude