Il est difficile quand on a une famille qui a vécu plus de trente ans en Egypte, d'aller jusqu'au bout de la lecture de ce livre. Déjà l'auteur n'est pas capable d'écrire dans un français correct mais qui plus est ne s'est même pas relu ou fait relire ce qui est scandaleux! Ajoutez à cela une vision partiale, sans objectivité des faits et des personnages; Mme Kuhran

passe sous silence ou presque la caractéristique pro allemande depuis des lustres, bien réelle, sévissant en EGYPTE  avant la première guerre mondiale. Elle s'en prend à l'Angleterre pour son intransigeance dans la période 39-45 oubliant le petit détail de la position stratégique du pays dans les communications internationales via le canal  de Suez.

Si la bataille d'El Alamein n'avait pas été gagnée ce n'est pas seulement un massacre de la population considérée comme sous hommes par les Nazis qui aurait eu lieu, mais la victoire totale sur la planète du fascisme par l'asphyxie pétrolière obtenue avec la main mise sur le canal. Elle devra vérifier aussi ses dates sur un événement aussi important; la victoire n'a pas lieu le 19/10/1942 mais le10/11/1942. La bataille ne commença que le 23/10 par une  centaines d'avions  qui attaquent les positions de l'Axe. À 21h40, c'est au tour de l'artillerie de bombarder les positions germano-italiennes durant quinze minutes avant de laisser la place à 22 h à un tir de barrage qui permet aux fantassins de quatre divisions de sortir de leurs positions.

Je conseille à cette soit disant historienne de lire le livre "The Phantom Army of El Alamein" de Rick Stroud disponible sur Amazon, elle verra ainsi comment un historien sérieux écrit un livre ce qui lui fera le plus grand bien. En conclusion un livre a fuir à toutes jambes et ira directement à la poubelle pour ce qui me concerne!

 

Amitiés

 

Claude