Sous ce titre Philip Kerr dont j'ai  commenté le livre "Dark Matter" retraçant la période des activités de Newton gardien de la Monnaie Britannique, réunit trois romans policiers historiques publiés entre 1989 et 1992; la présente édition en poche en anglais date de 2012 et a été suivie récemment par la réédition des 10 autres romans policiers mettant en scène le détective privé allemand, Bernhard Gunther, le 13éme volet sortit en librairie quelques jours après le décès de l'auteur à 62 ans des suites d'un cancer en Mars 2018.

Les  trois premiers romans, March Violets, The Pale Criminal et A German Requiem se déroulent en Allemagne Nazie entre 1936 et 1938, 1947-1948 pour le dernier après la chute du 3éme Reich et le Berlin en ruines principalement aux mains des Soviétiques.

Bernie de son diminutif, est un détective privé engagé pour résoudre des affaires criminelles. Ce qui fait l'originalité des romans est bien entendu leur contexte historique; le romancier fait intervenir dans l'action des personnages réels qui se sont illustrés par leur monstruosité: Himmler, Heinrich, Arthur Müller, Nebe et bien d'autres. Il nous dépeint un détective qui bien qu'opposé au régime, comme bien de ses contemporains allemands pour ne pas dire la totalité de la population, brille par sa compromission et sa lâcheté face au régime monstrueux qui aboutira en Mais 45 à la quasi destruction totale du pays.

Bernie pour les besoins de ses enquêtes n'hésite pas à retourner dans la police qu'il avait quitté au début du régime, en désaccord avec les méthodes expéditives des enquêtes criminelles de ses collègues, et se trouve bien entendu des excuses. Après la guerre, là encore malgré son aversion pour les soviétiques, il acceptera une enquête qui se déroulera entièrement à Vienne dans le climat délétère d'une ville occupée par les alliés qui chacun de leur coté ne brillent pas par leur moralité; "faites ce que je dis pas ce que je fais" a-t-on envie de mettre en frontispice du dernier roman.

Ecrits dans le style d'un Chandler, les trois romans rencontrèrent un succès international largement mérité et devant ce succès Kerr décida de continuer sur les 10 volumes suivants à poursuivre les aventures de son héros.

Mais ces romans policiers n'ont pas seulement le mérite de nous replonger dans cette sinistre période, ils ont valeur de mise en garde. On peut aussi les comparer au journal de William Shirer, "The Berlin Diaries", dont j'ai aussi commenté l'excellence.

Kerr montre au travers de son personnage et de ceux fictifs entourés des monstres du Reich, comment une nation qui fut un des phares culturels du XIXe siécle et du début du XX, peut dégénérer par suite d'erreurs monumentales  des alliés du premier conflit mondial entraînant une crise économique et financière sans précédent en Europe et tout particulièrement en Allemagne, provoquant une vague populiste et aboutissant à l'arrivée au pouvoir de Hitler et de sa clique gangsters dépassant en horreur les actes d'un Al Capone, le tout conforté par une population baignant dans la compromission face à des actes criminels flagrants.

Arrivé au terme de la lecture des trois premiers romans on ne peut s'empêcher de faire un parallèle avec le monde de ce début du XXIe siécle; d'un coté les USA aux mains d'un président qui devrait être mis entre les mains de psychiatres, prônant une politique populiste et se prenant pour un grand stratège et économiste, il suffit de se référer à son discours devant l'ONU du 25/06/2018, de l'autre une Europe qui depuis des années a commis des erreurs monumentales aboutissant à l'arrivée incontrôlée de migrants de différentes nations du moyen orient et d'Afrique dont les régimes actuels ne sont que la conséquence des erreurs des anciens colons plus préoccupés de piller les richesses des pays que de veiller à un développement économique régulier mais sans croire qu'on puisse changer des cultures en 20 ans.

Aujourd'hui la situation ressemble étrangement à celle du début des années 30 à laquelle le changement climatique apporte un paramètre supplémentaire de déstabilisation de l'économie mondiale. Les Nazies d'hier sont pour le moment les terroristes d'aujourd'hui mais ils sont soutenus par d'anciens Nazies au travers des mouvements Néo-Nazies qui sont présents dans tous les pays occidentaux et sont alimentés par les Russes d'un coté et l'Arabie Saoudite de l'autre, quant aux nations européennes affaiblies par des dirigeants de gauche qui n'ont toujours pas évolués dans leurs concepts de gestion économique et financière se trouvent maintenant au pied du mur avec une politique économique américaine qui ne peut avoir pour conséquence qu'une crise majeure au plan mondial, laquelle renforcera les populismes locaux avec tous les risques de voir arriver au pouvoir un mégalomane sanguinaire et psychopathe.

Un livre que bien des jeunes et des moins jeunes devraient lire pour se mettre dans la tête que rien n'est plus source de crises et de dégâts dévastateurs que la compromission et l'absence d'éthique dans tous les actes de la vie courante que ce soit au plan personnel ou politique.