Le classement d'HEC me fait doucement rire; je me vois encore dans les années 90 faisant une conférence à l'option contrôle de gestion à la demande de mon patron de la société où je dirigeais le service d'analyse financière et de prédiction des risques de faillites du département de crédit bancaire; je leur avais fourni les liasses fiscales rendues anonymes d'entreprises en leur demandant s'ils renouvelleraient les autorisations de crédits

Tous comme un seul homme rendirent un verdict positif.

L'un des étudiants, d'une arrogance inconcevable, me dit avec mépris les pieds sur la table devant lui: "on voyait bien que les sociétés étaient saines et sans risques, on perd son temps avec ses retraitements comptables"!

Malheureusement pour eux je leur avais fourni les comptes de sociétés qui toutes avaient fait faillite entre 18 et 24 mois avant la dernière liasse fiscale publiée et dieu merci mon service avait anticipé la chute permettant à la banque sans risque de complicité dans la cause de la faillite avait ainsi récupéré ses crédits.

Au total en 10 ans mon service fit réintégrer ainsi 430 millions d'euros de provisions pour risques sur crédits bancaires dans la trésorerie de l'établissement! Le manque d'éducation de ces jeunes gens outre leurs connaissances limitées et théoriques était incroyable. ils arrivèrent dans l'amphi tranquillement échelonnés sur près d'une demi heure de temps dans un accoutrement laissant penser qu'ils sortaient tout juste de leur lits.

J'engage à regarder la vidéo qui suit; dans le genre et je ne sais quelle était sa formation, mais j'ai connu le monsieur en question puisque nous fûmes collègues dans le même service ci-dessus et qu'au moment de l'interview à Apostrophes il était encore un cadre de l'établissement contrairement à ce qu'il dit sans doute pour ne pas impliquer l'établissement où nous travaillions tous deux; on verra avec quel aplomb il se permet de parler des chefs d'entreprises de renommée mondiale et ayant largement fait leurs preuves le moins que l'on puisse dire:

Apostrophes 1983

L'INA se trompe en datant de 1985 l'émission de Pivot, elle eut lieu en novembre 1983 quelques semaines après mon entrée dans la banque. 

Il faudrait qu'on cesse une fois pour toutes de porter aux nues les grandes écoles, sciences po et l'ENA quand on voit l'arrogance des étudiants, sûrs de leurs petites personnes et une fois sur le terrain pas si brillants que cela à quelques exceptions près.