Sujets abordés sur le Figaro ce matin et pour lesquels gare si vous n'êtes pas dans le politiquement correct:

1/Climat : la pétition contre l'État français récolte plus d'un million de signatures:

Typique comportement de gens qui sont d'une nullité à hurler en matière économique!

C'est très joli de vouloir faire de l'écologie et du climatique avec de la théorie et du YAKAFAUQUON! Mais ils trouvent les fonds où?

Sont-ils d'accord pour être taxés au delà du seuil de 46% du PIB Français actuel et de la dette de 100% du dit PIB?

Ah oui c'est vrai il y a les sales "riches"! Oui mais les sales riches en question investissement pour leur donner des produits dont ils raffolent: smartphones, ordinateurs, internet, voitures, vélos, médicaments et je ne parle que du secteur privé car ce n'est pas avec les portions congrues de l'Etat accordées à la recherche scientifique, médicale et autres qu'on ira très loin. Et puis ces sales riches leur fournissent ce produit secondaire qu'on appelle un emploi...

Ils veulent peut-être qu'on passe à un régime style URSS dont on a vu les succès économiques et les retombées pour la population:

heures interminables de queue pour obtenir des produits aussi élémentaires que les produits alimentaires nécessaires pour vivre et profiter des résultats des actions pour préserver le climat.

L'économie est un tout et l'on ne peut faire bouger un morceau du puzzle sans que tout l'édifice ne s'écroule. Avant de décider d'investir, il faut trouver les financements et quand on est endetté jusqu'au cou, on n'a plus de crédits et on doit relever ses manches et faire les économies et remboursements de dettes avant tout le reste.

Les beaux sentiments=zero!

FIGARO= REFUSE

2/Au fait, c'est quoi le « shutdown » aux États-Unis ?

C'est ce qu'on devrait adopter en France pour mettre au pas un gouvernement et son administration qui vivent à crédit du 1er Janvier à la St Sylvestre.

Mais pour cela il faut de la volonté et faire les coupes sombres dans les dépenses inutiles si chères à nos chers élus de tous bords.

 

C'est tellement plus facile de tirer sur la carte de crédit revolving en se disant qu'on ne la remboursera jamais et par contre en pénalisant le citoyen lambda s'il a le malheur de demander un délai de paiement, car lui il n'a pas la planche à billets même de la BCE pour financer son budget!

Ce n'est pas du cirque car les salariés dépendant des administrations touchées ne sont pas payés; j'en sais quelque chose ayant un ami directeur du parc national de Grand Canyon et qui se trouve dans cette situation. Si vous avez planifié une descente en raft du Colorado qui demande environ 10 ans de préparation et que vous vous apprêter à embarquer, le ranger arrive et vous dit de tout décharger et de rentrer chez vous et y a pas une assurance qui vous remboursera les milliers de dollars qui ont servi à mettre en place l'expédition.

 

Exemples parmi tant d'autres...A coté les GJ c'est de la rigolade.

FIGARO: ACCEPTE

Je dois être le dernier des imbéciles mais de cohérence entre les deux décisions je n'en vois pas! Mais c'est vrai que le monde de la presse et des médias est tellement plus intelligent que celui des experts en finance et économie qui ont planché la dessus pendant des décennies!