Contrairement à ce que pensent certains, la maturité n'est justement ni d'un coté ni de l'autre et bien encore moins du coté du gouvernement qui n'a toujours pas compris quelle doit être aujourd'hui sa priorité s'il veut remettre le pays sur les rails. 

Encore une fois on ne peut pas faire la moindre réforme avant d'avoir assaini le bilan et le compte d'exploitation de l' entreprise France.

Un pays ne se gère pas à coups de fiscalité à tout va, sans réduire sa dette abyssale, ses sureffectifs scandaleux dans la fonction publique qui est de 4 à 5 fois celle des USA avec une population qui ne représente même pas le 1/4 de celle des USA,

on ne gère pas un pays à coup d'assistanat tous azimuts comme la gauche pense que ce doit être la règle. C'est le meilleur moyen de faire de nos jeunes des individus sans la moindre volonté, la moindre envie de se dépasser dans la vie, d'avoir de l'esprit d'initiative.

A titre d'exemple quand la banque où je bossais à fusionné avec un grand groupe anciennement nationalisé, on m'avait chargé de fusionner les centres de formation; vu le climat détestable qui régnait comme on peut l'imaginer, je proposais à mes collègues de se tutoyer; un des jeunes collaborateurs de la société absorbante pris la parole et me répondit qu'il devait demander l'autorisation à son patron!

Voilà où mène la hiérarchisation à outrance. On détruit en ce moment toute création d'esprit d'entreprise, de sens d'appartenir à un groupe qui doit travailler dans la même direction pour que les retombées fortifient l'entreprise et par voie de conséquence permettent de garantir une croissance donc le maintien d'emplois et on fait cela avec la stupidité absolue qui s'appelle les "Open Space"!

On croit faire des économies alors qu'on fait exploser le turnover des salariés qui ne sont plus motivés que par le gain de leur fin de mois.

Ne cherchons pas ailleurs, USA, Mondialisation, UE, Euro et autres clichés, les raisons de la dégringolade de notre pays dans tous les domaines tant éducatifs, culturels, scientifiques, etc.

Les lycéens n'ont pas leur place dans des manifestations, ils doivent enrichir leurs connaissances bien au delà de ce que le rectorat leur fait apprendre; ils doivent comprendre que la vie est une permanente sélection que cela nous plaise ou pas.

Avoir un bac au rabais comme c'est le cas actuellement, entraînera une sélection plus sévère dans les études supérieures et à l'entrée dans l'entreprise dans quelque domaine d'activité que ce soit.

Tant qu'on ne se sera pas mis cela dans la tête, du Président de la République au dernier des petits Français qui se prennent aujourd'hui pour des caïds, le pays filera tout droit vers l’abîme.