Le titre ci-dessus est celui d'un article publié ce matin dans le Nouvel observateur qui va dans le sens des critiques inadmissibles qui depuis trois saluent les dons d'un certains nombre d'entreprises. Trop c'est trop et il est bon de remettre à leur place ces grands donneurs de leçons.

La question ne doit pas se poser; comment croit-on que ces fonds sont parvenus dans la caisse des sociétés? Non seulement du fait de ceux qui y travaillent dans les groupes mais aussi du fait du génie de ceux qui les ont créé .

Par ailleurs comment croyez vous, Madame Sophie Fay que l'Etat français pourrait trouver ces 800 millions d'euros avec la dette qu'il se trimbale augmentée des fantaisies mégalomanes des gouvernants actuels?

La seule réponse à ces dons est : MERCI! et les journalistes de toutes tendances devraient le crier haut et fort au nom de leurs lecteurs.

Les français sont les champions de l'ingratitude dans tous les domaines, je me demande s'il y a eu un seul merci aux familles américaines dont les jeunes se sont faits tuer sur les plages normandes de D-DAY, aux britanniques, canadiens,polonais et mêmes aux quelques français. Une croix ne redonne pas la vie à celui qui a tout sacrifier sans se poser de questions. Sans parler des milliards en équipements militaires de toutes sortes fournis pour le débarquement que l'Angleterre malgré ses efforts monumentaux ne pouvaient pas égaler.

Qui parmi vous sait le nombre de millions mis dans Versailles. Il faut y être allé et avoir vu les plaques où les noms des donateurs sont affichés venant des quatre coins des USA.

Autre exemple de dons exemplaire: Le plan Marschal. Savez-vous, je ne connais pas votre âge mais vous faites partie de cette jeunesse, je pourrais facilement être votre père, qui souffre de méconnaissances de l'histoire du fait de l'enseignement déficient  dont vous avez été victime, mais savez vous que sans ce plan vos parents ou grands parents auraient pu crever de faim entre 1946 et 1950!?

Ma femme avait 6 ans en 1946 et me racontait les tours de force que sa mère faisait pour lui avoir du lait et une nourriture suffisante pour éviter qu'à terme comme biens d'autres petits français elle soit atteinte de tuberculose conséquence de mal nutrition.

D'où venait cet argent versé par les USA soit en liquide soit en matériel, nourriture ou autres?: du peuple US par le biais de leurs impôts et de leur travail, du mécénat US et personne là bas n'en a fait une histoire!

Il y en a archi assez de cette indécence patente dont notre pays fait l'étalage aux yeux du monde. 

Le choix entre l'Etat et les Mécènes ne se pose pas car jusqu'à preuve du contraire Madame nous sommes en libre république et non dans un pays communiste. Si un imposable veut bénéficier d'un crédit d'impôt que lui accorde la loi fiscale, il en déclare le montant et la provenance et le fisc vérifiera le bien fondé de sa demande, s'il veut faire un don défiscalisé il lui suffit de ne pas le déclarer.

Si j'étais ces donateurs, après de telspropos car  ne nous le cachons pas derrière ces critiques  se trouvent des sous entendus peu amènes,  si j'étais donc ces donateurs, je reviendrai sur ma décision et ne donnerai rien et laisserait l'Etat français se débrouiller avec la note finale.

Nous verrions alors la tête que les Français confrontés à un nouvel impôt  ou alors nous tomberions sous le coup des obligations de l'UE et serions alors logés à la même enseigne que la Grèce!