En ces mois qui marquent les 75 ans de D-Day, il est un groupe de combattants dont on ne parle pas qui a joué un rôle pendant le débarquement mais bien avant, d'origine britannique et qui sera bien après la guerre l'inspirateur de groupes d'interventions tant en France que dans de nombreux pays: Les SAS ou Special Air Service créé en  1941 en Égypte par le lieutenant David Stirling alors qu'il séjournait à l'hôpital après un accident de parachute. 

Sterling lors de son premier saut vit son  parachute partiellement déchiré et  arriva au sol à une vitesse qui aurait bien pu lui être fatale. Il s'en tira avec des fractures et surtout une paralysie temporaire des membres inférieurs.

David Sterling faisait partie de ses soldats pour qui la discipline était pesante et qui s'ennuyait mortellement en Egypte. Excentrique, bambocheur, Il passait plus de temps dans les bars et bordels du Caire qu'à son régiment! Pendant qu'il était à l'hôpital, il réfléchit à la façon dont se déroulaient les combats dans le désert et considéra que l'action serait beaucoup plus efficace si un corps spécial commençait par perturber les bases aériennes et les approvisionnements en s'infiltrant derrière les lignes ennemies. Il fut en ce sens conforté par un de ses camarades venu lui rendre visite, John steele "Jock" Lewes; cependant son ami  ajouta qu'il y avait aucune chance pour que l'état major Britannique suive son projet étant par définition partisan des mouvements militaires classiques de gens de bonne compagnie, de gentleman, on n'attaque pas les gens par derrière!

La chance voulue que progressivement au cours de son hospitalisation, les jambes de Sterling retrouvèrent leur mobilité. Déterminé à faire valoir son point de vue et étant d'une famille très introduite au plus haut niveau de l'état major, il avait connu chez ses parents  Sir Claude Auchinleck qui dirigeait les opérations comme commandant en chef au Moyen Orient et basé au Caire, passant outre à l'ordre hiérarchique, il réussit de façon rocambolesque à lui présenter son projet. Lequel fut considéré avec intérêt .

C'est ainsi que naquit l'unité des SAS. 

Ben Macintyre spécialiste de l'histoire de la seconde guerre mondiale a consacré  un livre publié en 2016 à cette unité et à ses hommes hors du commun bénéficiant pour la première fois de documents déclassifiés et d'archives de l'époque dont le journal tenu au quotidien au fil des opérations menées par les SAS.

Il est dommage que ce livre n'ait pas encore été traduit en Français car il éclaire de façon significative le rôle non négligeable des actions réalisées pour déstabiliser l'Afrika Korps et Rommel et a permis a Montgomery grâce aussi au concours du responsable des camouflages Geoffrey Barkas, de battre Rommel à El Alamein fin octobre-début novembre 1942.

Le livre regorge de moments désopilants digne d'un film des Marx Brothers et bien entendu d'autres tragiques voire profondément émouvants. Ajoutons qu'un documentaire en trois parties est actuellement visible en replay sur le site de la chaîne histoire sous le titre Voyous et héros

Un livre passionnant comme l'emission d'ailleurs commentée par Macintyre lui-même qui put interviewer les 4 derniers survivants des premiers commandos qui avaient encore bon pied bon œil!