Maurice Eugène Hubert Cartuyvels dit Maurice de Waleffe né aux Waleffes le 15 juillet 1874,  et mort à Paris le 3 mars 1946, est un journaliste et écrivain français d'origine belge. Né belge, Maurice de Waleffe est naturalisé français par décret du 16 mars 1912.

Il est notamment connu pour avoir dirigé le quotidien Paris-Midi de 1911 à 1944 et fondé en 1920 « La plus belle Femme de France », premier nom du concours de Miss France.

Sa sœur épousa l'écrivain, poète et journaliste Iwan Gilkin.

"Quand Paris était un paradis" est un livre autobiographique où l'auteur  fait principalement le compte rendu des contacts qu'il a eu avec les personnalités qui ont marqué la fin du XIXe et le premier tiers de XXe siècle. L'intérêt du livre terminé  à l'été 1943 et publié en Mai 1947 est de montrer l'extraordinaire foison de talents de l'époque; de nombreuses anecdotes illustrent les rencontres que ce journaliste a fait entre 1897 et 1939-1940 au moment de la débâcle et l'invasion allemande. Bien entendu certains chapitres surtout vers la fin sont d'un intérêt médiocre tout particulièrement celui consacré à la beauté féminine où il s'étend longuement sur la création du concours de Miss France.

Il fut l'ami de Francis de Croisset avec qui il co-écrira deux pièces de théâtre, avant que de Croisset ne s'engage dans le célèbre tandem avec Robert de Flers.

On relèvera que curieusement il passe quasiment sous silence l'arrivée au début des années 20 des grands hommes de lettres américains, Scott Fitzgerald, Hémingway, Gertrude Stein et bien d'autres.

Livre amusant difficile à trouver dont j'ai eu connaissance par hasard en lisant une bibliographie de romans et biographies oubliées publiée par le Nouvel Observateur.