Après nous avoir bouleversé avec sa pièce Père jouée par le grand Robert Hirsch, Florian Zeller récidive avec sa nouvelle pièce "Avant de s'envoler".

Il fait un nouveau sans faute au théâtre de l'Oeuvre et réunit une distribution de 6 acteurs de talent dont à nouveau le grand sociétaire honoraire de la Comédie Française du temps où ce théâtre avait de la tenue.

Le sujet de la pièce qui tourne une fois de plus autour de la vieillesse et de la solitude est moins sombre qu'il ne peut y paraître. Nous sommes en présence d'un vieux couple qui par delà les années et le vicissitudes de la vie s'aiment comme au premier jour faisant face à la jeunesse représentée par leurs deux filles et le copain de la cadette. Au travers du dialogue la question se pose de savoir lequel des deux vieillards est toujours en vie, Zeller laisse au spectateur le soin de répondre à la question. Il le fait avec subtilité, tendresse, déclenche le rire à bon escient.

Robert Hirsch : André

Isabelle Sadoyan : Madeleine

Claire Nadeau : Une femme

Anne Loiret : Anne

François Feroleto : Un homme

Léna Bréban : Élise

Avant de s'envoler de Florian Zeller

(source: L’avant-scène théâtre )

Hirsch nous époustoufle une fois de plus. A 91 ans il a gardé cette vitalité, ce punch, cette diction que bien des jeunes aujourd'hui qui se prétendent acteurs même à la comédie française n'arrivent pas à atteindre. Il est bouleversant et je ne cacherai pas qu'à la fin de la pièce l'émotion m'ait saisi au maximum.

Isabelle Sadoyan elle aussi âgée de 88 ans nous offre un florilège d'émotions.

Les quatre autres comédiens n'ont pas à rougir devant leurs deux aînés et savent faire passer ce conflit de générations.

C'est  Ladislas Chollat qui a assuré la mise en scène de la pièce dans un décor efficace et montrant l'intérieur d'un vieux couple de tous les jours.

Pour ceux qui n'ont jamais vu Hirsch en scène ceci est une nouvelle occasion et ne nous leurrons pas peut-être une des dernières de voir cet immense comédien souvent décrié par des confrères jaloux de sa capacité à tenir des rôles diamétralement opposés, passant sans difficulté de Scapin, à Raskolnikov, Arturo Ui, Tartuffe ou un Arlequin d'un Marivaux.

Courez voir ce spectacle qui est à l'affiche en principe jusqu'au 15  janvier 2017.