Triste soirée que celle d'hier avec l'un des joyaux de la capitale et de la France partir partiellement en fumée.

L' imprudence et le sens de ses responsabilités sont bien souvent la cause de pareils désastres. Récemment un ouvrier travaillant dans l'appartement contiguë du mien, sciait avec une scie à métaux un plaque d'acier sans la moindre protection, les étincelles tombaient sur la moquette du palier au risque de déclencher un incendie car je ne suis pas du tout certain que celle ci datant de la construction de l'immeuble en 1980 réponde aux normes actuelles de sécurité....C'est l'odeur de brûlé qui me fit ouvrir ma porte et découvrir cette inconscience! Malgré mes remarques il continua son travail comme si de rien n'était...

Qu'on ne nous dise pas en haut lieu qu'il était impossible d'installer des sprinkler dans les lieux sensibles de la cathédrale, ce genre de système existe depuis des décennies et dans un espace aussi sensible la notion d'économie doit passer au second plan. 

Le clergé qui joue les parents pauvres représenté par un Pape qui s'imagine que les prières feront reconstruire l'édifice devrait avoir honte face à des mécènes comme Arnault et Pinault qui viennent immédiatement de débloquer 200 millions d'euros pour concourir aux restaurations, sans parler des  modestes 1 million déjà collectés par la Fondation du patrimoine.

Un Pape roule sur l'or du Vatican et reste muet sur ce point. Comme d'ailleurs sur les scandaleux actes du clergé.

Lamentable époque qui ne mérite pas ces témoignages de son histoire.